Prévention, prophylaxie

 

 

Les maladies parodontales ( des gencives) doivent être traitées avant la mise en place des implants.

Lorsque cette maladie atteint un stade terminal, il est souvent indiqué de modifier la flore buccale en supprimant tout foyer d'infection par l’extraction des dents résiduelles.

 

La réhabilitation  par l’intermédiaire des implants peut alors restaurer la fonction masticatoire et l’esthétique de façon optimale.

 

La prévention (enseignement des différentes techniques d'hygiène et de brossage afin d'éliminer la plaque dentaire) et la maintenance ( détartrage ) sont souvent la clef du succès des traitements implantaires à long terme. 

 

Nous veillons à la pérennité de nos réhabilitations par des contrôles réguliers.

Une relation étroite est établie avec le chirurgien-dentiste correspondant dans cette optique afin de maintenir la stabilité de la sphère oral.

 
           La non intégration des implants

 

 

Malgré un taux de survie avoisinant les 98%, la majorité des complications interviennent durant les premiers mois de la cicatrisation. 

Il s’agit souvent d’une absence d’ostéointégration par interposition d’un tissu fibreux.

L’implant est alors mobile et douloureux.

Il doit être déposé sous anesthésie locale et le tissu fibreux doit être cureté.

Un nouvel implant peut généralement être reposé quelques semaines ou quelques mois après cicatrisation.

           Conseils pré et post opératoires

 

 

Après une intervention chirurgicale, il est conseillé de respecter les consignes, notamment la prise des médicaments et l’application d’une poche de glace pour diminuer l'oedème.

 

Les antalgiques doivent être pris avant la disparition de l’anesthésie afin d’éviter que la douleur ne s’installe.

En règle générale, les douleurs sont parfaitement maîtrisées.

 

Un  brossage bien approprié au quotidien après chaque repas est recommandé.

 

Le patient doit respecter les règles de maintenance et les RDV de contrôle conseillés.

 

Après un traitement implantaire, une consultation annuelle est recommandée afin de contrôler les tissus péri-implantaires et l’occlusion (engrénement des dents).

 

Technologie, précision et qualité sont les bases de la réussite en implantologie